Maman

Comment vivre au mieux la période de l’allaitement

Rate this post

Bien que l’allaitement soit un processus naturel, il peut aussi souvent s’accompagner de son lot de difficultés. Au cours des premières semaines, voire des premiers mois, il n’est pas rare d’être confronté entre autres à des difficultés de prise du sein, à une faible production de lait, à de la fatigue, etc.

Dans toutes les situations peu évidentes qu’une femme peut être amenée à traverser pendant la période de l’allaitement, toutes les astuces et tous les conseils seront agréables à entendre. Si les mères, déjà passées par là, savent nécessairement de quoi elles parlent, il n’est pas toujours possible de bénéficier de leur sagesse pour surmonter les difficultés liées à l’allaitement. Si l’expérience des autres mères que l’on peut côtoyer quand on est enceinte ou que l’on a accouché peut également rassurer sur le fait de ne pas se sentir seule dans cette aventure et aider à conserver la motivation initiale lorsque les choses se compliquent, on a parfois besoin de réconfort et de conseils à un instant T. C’est l’objet de cet article de blog, vous donner quelques conseils complémentaires à ceux que vous pourriez obtenir auprès de vos proches et que vous pourrez venir consulter au besoin pour vivre au mieux l’allaitement.

Faire en sorte de ne pas trop se mettre la pression

Lorsqu’il s’agit de nourrir leur bébé, il y a déjà de nombreuses mamans qui se mettent une pression énorme pour qu’il soit allaité. Mais la vérité est que l’allaitement n’est pas toujours facile ou même possible pour certaines mères. Il est important que les mères se souviennent que, quelle que soit la méthode qu’elles utilisent pour nourrir leur bébé – que ce soit le lait maternel, le lait maternisé ou une combinaison des deux – leur enfant continuera de s’épanouir et de grandir avec leur amour et leur bienveillance, même si l’allaitement conforme à leur souhait n’était malheureusement pas possible. Cela peut déjà ôter une certaine pression et il peut également être utile pour les futures mamans de parler de l’allaitement avec d’autres mamans et de s’enquérir de leurs expériences, tant positives que négatives. De cette façon, elles peuvent se préparer à toute difficulté qu’elles pourraient rencontrer et de trouver les meilleures alternatives le cas échéant. Enfin, il est essentiel que les mères puissent avoir confiance en leurs propres capacités et qu’elles ne laissent pas la pression sociale leur dicter comment elles doivent nourrir leur bébé.

Informez vos proches qui allaitent

Le manque d’informations sur l’allaitement peut constituer un choc pour les futurs parents, qui ne se sont pas préparés aux exigences physiques et émotionnelles qui en découlent. Pourtant, le soutien et l’éducation sont essentiels à la réussite de l’allaitement or il n’y a pas toujours suffisamment d’information qui se fait pendant la grossesse. Si vous êtes passé(e) par là, conseillez vos proches et / ou invitez les nouveaux parents à trouver des groupes de soutien et des conseillères en lactation qui peuvent leur fournir des conseils pratiques et une orientation.

Faciliter la prise du colostrum

En tant que nouvelle maman, l’acte d’allaiter comporte généralement son lot de difficultés. De plus, surtout quand, en plus de bébé, c’est la première fois pour vous et que vous n’avez pas l’habitude, il est fréquent que bébé ait du mal à prendre le sein au début. Il est pourtant à favoriser puisque ce colostrum est riche en nutriments ainsi qu’en anticorps. Vous pourrez tout de même le donner à bébé en extrayant un peu de lait et en utilisant une seringue jusqu’à ce qu’il parvienne à prendre le sein. Cette solution simple est un bon moyen de faire en sorte que bébé bénéficie des bienfaits du colostrum pendant que vous vous efforcez d’améliorer sa prise du sein. Il s’agit là d’un problème d’allaitement courant, n’hésitez donc pas à partager cette information autour de vous aux femmes enceintes qui s’apprêtent à allaiter et qui ne connaîtraient pas cette astuce.
Ce n’est peut-être pas la méthode traditionnelle d’allaitement, mais ce qui compte le plus, c’est de nourrir votre enfant et de créer un lien avec lui jusqu’aux meilleures tétées. Le parcours de chaque mère est unique et, en fin de compte, c’est à chacune de trouver ce qui fonctionne le mieux pour elle et son bébé.

S’aider de tout ce qui peut rendre l’allaitement plus pratique et confortable

Si l’allaitement est un moyen magnifique et naturel de nourrir votre bébé, comme nous l’avons évoqué plus haut, il comporte aussi son lot de fatigue et de contraintes. Qu’il s’agisse des exigences physiques des tétées continues ou de la recherche d’une position confortable, l’allaitement doit pouvoir être facilité au mieux. C’est pourquoi il est important de s’équiper en conséquence avec des vêtements d’allaitement comme on en trouve ici, de coussins d’allaitement ou encore de tire-lait.

L’accompagnement de votre partenaire

Enfin, pour bien vivre l’allaitement, il est important d’avoir le soutien et la compréhension de votre partenaire. Qu’il s’agisse de prendre en charge une tétée nocturne ou simplement d’offrir des mots d’encouragement, le fait de pouvoir compter sur le père de votre enfant peut vous aider à réussir votre parcours d’allaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.