Lifestyle

En quoi consiste les diverses étapes du test de paternité ?

Rate this post

Le test adn pour effectuer une recherche de paternité, consiste à mettre en avant un lien de parenté entre le père présumé et son enfant. Le résultat d’une analyse adn de paternité, est centré sur la comparaison entre l’ADN du père et de l’enfant. Cependant, comment cela se passe-t-il en France ?

Qui peut solliciter un test d’adn de paternité ?

Dans plusieurs pays européens, l’étude de son patrimoine génétique est monnaie courante. En France, le test de paternité est fortement surveillé. Généralement, seul un juge du tribunal de grande instance peut demander à effectuer ce genre d’examen. Le test peut ainsi être effectué à la demande de :

  • l’enfant désirant à établir un lien de filiation avec son père supposé, et ce, jusqu’à ses 28 ans ;
  • les héritiers, si le père présumé est déjà décédé ;
  • la mère de l’enfant, si ce dernier est encore mineur.

Outre l’accès à la paternité puis à son arbre généalogique, ce test permet aussi d’en savoir plus sur ses prédispositions à certaines maladies génétiques. 

Test d’adn : Comment cela se passe-t-il ?

Faire un test de paternité consiste à analyser tout lien de filiation entre l’enfant et son père présumé. C’est une preuve génétique infaillible pour faire valoir de ses droits et pour ne pas s’en détourner d’ailleurs.

L’achat de votre test de paternité

La première étape pour retrouver votre père biologique, c’est de faire la commande de kits de prélèvements à domicile. Grâce à Internet, vous avez la faculté d’en acheter facilement, et ce, en toute confidentialité. Pour ce faire, vous devez aller sur un site spécifique. Vous pouvez voir ce site pour vous procurer un test d’adn. Le kit pour réaliser les analyses adn contient des écouvillons buccaux, un formulaire d’autorisation, des enveloppes de rangement, une feuille d’instructions et un grand emballage pour le retour.

Faire un test adn : Le prélèvement à proprement parler

Le prélèvement des échantillons est une étape simple à faire. Pour effectuer une analyse de sa filiation paternelle, il faut :

  • lire le formulaire de consentement et le remplir ;
  • laver vos mains ;
  • retirer les écouvillons de leur emballage ;
  • insérer l’un après l’autre les écouvillons en frottant contre la joue et sous la langue pour recueillir l’échantillon de salive ;
  • mettre les prélèvements de salive dans un endroit propre et laisser sécher durant 30 minutes ;
  • glisser dans les petites enveloppes les échantillons et mettre le formulaire d’autorisation dans la grande enveloppe ;
  • envoyer l’enveloppe par la poste au laboratoire pour étude des données génétiques. Et attendre les résultats du test.

L’analyse des empreintes génétiques par les laboratoires

Lors de la réception des prélèvements d’ADN, les scientifiques vont effectuer deux tests afin de garantir les résultats de la recherche adn.

Tout processus débute d’abord par l’extraction de l’ADN des échantillons via des méthodes de purification et d’extraction modernes. Ensuite, on compare les extraits d’ADN dans le but d’établir des similitudes. Les résultats ont un taux de fiabilité de 100 %.

La réception de vos résultats

A la fin des diverses procédures, vous recevrez les résultats de la lignée paternelle par email. Le but de cela est de pouvoir rester confidentiel quant à la paternité.

Qu’en est-il de l’expertise adn prénatale ou pendant la grossesse ?

Il est possible de vouloir lever tous les doutes sur les origines d’un enfant à naître. Vous pouvez ainsi réaliser un test de paternité durant la grossesse. Généralement, il est effectué via un simple prélèvement du sang de la mère, contenant l’ADN du fœtus. Comme tous les autres tests adn, l’adn du futur bébé va être comparé avec les marqueurs génétiques du père supposé. Par contre, pour être légaux, ils doivent répondre à une procédure judiciaire.

2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *