Divers

nimes 1937

5/5 - (1 vote)

Le Nîmes 1937 est un club de football français basé à Nîmes, fondé le 12 avril 1937 suite à la disparition du Sporting Club Nîmois, ancien club professionnel fondé en 1901.

Une décennie après la création et la professionnalisation du club, le Nîmes Olympique remporte son premier titre, celui de champion de deuxième division, accédant ainsi à la première division pour la première fois de son histoire. L’équipe de Nîmes devient alors une valeur sûre de l’élite française, terminant à trois reprises à la deuxième place du Stade de Reims et participant à deux finales de Coupe de France au début des années 1960. Le club est brièvement descendu en deuxième division à la fin des années 1960 ; la décennie suivante a vu les premières apparitions du club en Coupe de l’UEFA et une deuxième place en première division derrière l’Olympique de Marseille.

 

equipe-nimes-1937

 

Au cours des années 1980, cette période de prospérité s’estompe et le club s’installe en Division 2. Malgré de grandes ambitions sportives au début des années 1990, le NO stagne ensuite et accède à la troisième division pour la première fois de son histoire en 1995. Le paradoxe de cette lente descente est que Nîmes a participé à une finale de Coupe de France en 1996, devenant ainsi le premier club national à atteindre ce stade de la compétition et lui permettant de retrouver des matchs européens la saison suivante. Malgré un retour en D2 en 1997, le Nîmes Olympique redescend en troisième division au début des années 2000, période durant laquelle il perd son statut professionnel.

Les années 2010 ont vu le club languedocien se stabiliser en Ligue 2, après avoir retrouvé cette division en 2008. Malgré plusieurs changements de présidence et une affaire extra-sportive de matchs présumés truqués en 2014, le Nîmes Olympique retrouve la première division à la fin des années 2010 avec la plupart des joueurs formés au club.

Le club est présidé depuis mai 2016 par Rani Assaf, qui est l’actionnaire majoritaire depuis 2014. Elle est entraînée depuis février 2022 par Nicolas Usaï. Les joueurs évoluent actuellement en Ligue 2 et sont surnommés les Crocodiles, en référence à l’emblème de la ville et à son histoire.

Le Parc des Sports, rebaptisé Stade Jean-Bouin en 1931, a été le terrain de Nîmes jusqu’à la fin des années 1980, date à laquelle il a été détruit. Depuis, le Nîmes Olympique s’est installé au Stade des Costières, inauguré en 1989.

 

Les origines du club nimes 1937

 

En 1932, le Sporting Club Nîmois (SCN), fondé en novembre 1901 par Henri Monnier, participe au premier championnat de France de football professionnel. Le club est relégué lors de la saison 1934/1935 et est administrativement dissous en 1935, sans qu’aucun successeur ne puisse lui laisser un héritage sportif. Le 12 avril 1937, sous l’impulsion de personnalités locales telles qu’Emmanuel Gambardella et Georges Pujolas, une nouvelle entité est créée sous le nom de Nîmes Olympique. Trois mois plus tard, le 4 juin 1937, la demande de statut professionnel du nouveau club est approuvée, ainsi que sa participation à la deuxième division.

Lors de la première saison du nouveau club, l’équipe est composée de joueurs prometteurs passés par le Sporting Club Nîmois et principalement originaires de la région. Sous la direction de l’un des fondateurs du nouveau club, Pierre Chabert, qui avait amené avec lui l’entraîneur-joueur anglais Harry Ward du Ramsgate FC3, le club connaît une saison difficile, comme en témoigne le premier match officiel du 8 août 1937, que les SO Montpelliérains remportent quatre à un. Après avoir terminé septième et dernier du groupe sud, avec quatre points d’avance sur les Girondins de Bordeaux, Nîmes se retrouve dans un autre groupe, dit ” groupe de relégation “, qui comprend neuf équipes issues des trois autres groupes de la deuxième division. Après seize matchs dans ce groupe4, le Nîmes Olympique reste en ligue professionnelle, avec deux points d’avance sur le Calais RUFC.

 

entrainement-nimes-1937

 

Les saisons suivantes sont marquées par l’avènement du régime de Vichy en France, qui interdit tout football professionnel par l’intermédiaire du directeur des sports Joseph Pascot. Le Nîmes Olympique, qui perd certains de ses joueurs au profit de l’équipe fédérale de Montpellier-Languedoc lors de la saison 1943-1944, continue à jouer en amateur. Le club gardois retrouve un statut professionnel en 1944 et participe au championnat de guerre lors de la saison 1944-1945, qui se solde par une relégation en deuxième division (10e place devant l’Olympique d’Alès).

Après le retour de captivité du président Jean Chiariny, la saison 1945-1946 se termine par une quatrième place en deuxième division5. Sous la direction de René Dedieu, le club se stabilise et atteint des positions de milieu de tableau (9e en 1947, 13e en 1948). Lors de la saison 1948-1949, des joueurs expérimentés tels que Rouvière, Firoud, Dakowski et Golinski ont été engagés. Le club termine cinquième du championnat et atteint les quarts de finale de la Coupe de France pour la première fois de son histoire, s’inclinant face au Racing Club de Paris, futur vainqueur.

Sources : wikipedia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *