Utérus contractile : de quoi s’agit-il ?

5/5 - (1 vote)

Les femmes enceintes ont très souvent des contractions durant leur grossesse, ce qui est tout à fait normal. Les contractions deviennent anormales lorsqu’elles sont récurrentes, et c’est à cet instant qu’il vaut mieux s’inquiéter. Généralement, ces contractions récurrentes sont provoquées par un trouble appelé utérus contractile. Il s’agit d’un dysfonctionnement du col de l’utérus qui peut entraîner de graves conséquences s’il n’est pas pris en charge dans les délais par un spécialiste. Présentation de l’utérus contractile, causes et traitement, on fait le point.

contraction utérus contractile

Qu’est-ce que l’utérus contractile ?

L’utérus contractile est un trouble qui touche généralement les femmes enceintes. Il apparaît le plus souvent à partir de la 16e semaine, et se manifeste par un utérus qui a tendance à avoir des contractions anormales. Ce qui distingue les contractions du jour de l’accouchement de celles de l’utérus contractile, c’est que les dernières sont moins douloureuses. Les contractions de l’accouchement sont beaucoup plus douloureuses que celles de l’utérus contractile, ce qui ne signifie pas que ce trouble doit être négligé.

Durant les contractions de l’utérus contractile, le vendre à tendance à durcir dans son entièreté pendant quelques secondes. Ce qui est différent du mouvement que l’enfant fait dans le ventre, et qui se manifeste de façon locale. Les contractions dues au trouble de l’utérus contractile durent généralement 30 secondes à 1 minute. Elles peuvent se manifester à plusieurs reprises en une journée. Lorsque c’est le cas, il devient urgent de consulter un gynécologue, car la négligence de ce trouble pourrait entraîner un accouchement avant terme.

Quelles sont les causes de l’utérus contractile ?

Il n’existe pas vraiment de causes précises à l’origine de l’utérus contractile. C’est un trouble qui peut toucher n’importe qu’elle femme enceinte. Toutefois, les spécialistes ont constaté que ce trouble est plus fréquent chez les femmes enceintes qui ont fourni un grand effort. C’est la raison pour laquelle le repos est recommandé aux femmes enceintes. Elles doivent éviter de porter des objets lourds, et de réaliser des travaux qui demandent un grand effort physique.

Outre l’effort physique excessif, une infection peut également être la cause de l’utérus contractile. Pour en être certain, votre gynécologue devra vous faire un examen médical. Si nécessaire, il devra pratiquer le toucher du vagin, et demander un examen d’imagerie du col de l’utérus. Ce n’est qu’après avoir déterminé les causes du trouble que le spécialiste pourra vous prescrire le traitement adéquat.

Quel traitement en cas d’utérus contractile ?

L’objectif du traitement de l’utérus contractile, c’est la diminution des contractions. Votre spécialiste de santé pourra vous proposer des antispasmodiques, ou des médicaments tocolytiques afin de calmer le trouble. Ces médicaments agissent sur les muscles abdominaux afin d’empêcher les convulsions. Si vous n’avez pas encore dépassé les 34 semaines de votre grossesse, le spécialiste pourra vous demander de prendre des corticoïdes. En dehors des médicaments, il vous sera demandé de consommer certains aliments, et d’en éviter d’autres afin d’accélérer le processus de traitement.

Conclusion

L’utérus contractile est un trouble qui touche généralement les femmes enceintes à partir de la 16e semaine. Il se manifeste par des contractions de l’utérus qui durent entre 30 secondes et 1 minute. Ces contractions sont différentes de celles de l’accouchement, et de celles provoquées par les mouvements de l’enfant dans le ventre. Vous devez absolument consulter un gynécologue si vous ressentez ce trouble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.