Sante

Utérus contractile : explication, causes, traitements

Rate this post

Avoir de petites contractions plusieurs fois pendant la grossesse est normal pour toutes les femmes enceintes. Mais quand ils se reproduisent, il y a lieu de s’inquiéter. C’est ce qu’on appelle l’utérus contractile. Il s’agit d’un dysfonctionnement du col de l’utérus qui peut entraîner des conséquences très graves s’il n’est pas correctement traité par un professionnel de la santé. Quelles sont les raisons d’un tel problème ? Comment y remédier efficacement ? Voici dans cet article toutes les informations utiles que vous devez connaître sur cette maladie de l’utérus.

Quand parle-t-on d’utérus contractile ?

L’utérus contractile apparaît chez une femme pendant la grossesse, plus précisément à partir de la 16ème semaine. Il s’agit d’un dysfonctionnement de l’organisme dû au fait que l’utérus se contracte anormalement avant la fin des 36 semaines de grossesse.

Elles diffèrent de celles qui surviennent le jour de l’accouchement en ce qu’elles sont moins douloureuses. Ils se manifestent par un compactage de tout l’abdomen pendant quelques secondes. L’utérus contractile ne doit en aucun cas être confondu avec les mouvements de l’enfant, qui ne sont ressentis que localement.

Ces convulsions peuvent provoquer des douleurs peu régulières et qui durent de trente secondes à 1 minute maximum. Si une femme ressent dix contractions dans la journée, elle doit contacter son gynécologue traitant pour s’assurer que cela ne cause pas de problèmes d’ouverture prématurée du col de l’utérus. Ceci est très dangereux et peut entraîner une naissance prématurée.

Chez certaines personnes, l’utérus contractile peut causer de la douleur, alors que chez d’autres ce n’est pas le cas. Seul un diagnostic médical peut vous aider à savoir s’il s’agit d’une abréviation inhabituelle.

Quelles sont les différentes causes de ce problème ?

Un utérus contractile peut survenir chez une femme enceinte après qu’elle a fait de gros efforts, comme porter des objets lourds, faire des travaux ménagers excessifs, etc. C’est pourquoi vous devez faire attention à tout ce qui peut se jeter sur votre corps, surtout avec les femmes qui ont un col un peu fragile.

Ceci est fait pour ne pas perdre la grossesse et ne pas donner naissance à un bébé prématuré. De plus, l’infection peut provoquer des contractions utérines. Dans ce cas, votre professionnel de santé devra vous faire passer un examen médical grâce auquel il pourra déterminer les raisons de la survenue de ces contractions fréquentes. Ils peuvent également faire un examen vaginal et vous demander de faire une imagerie cervicale pour vérifier votre état.

Tout cela doit être fait avant la nomination d’un traitement adéquat. En effet, cela dépendra de la gravité de l’impact que votre cas pourrait avoir sur votre grossesse.

Comment traiter l’utérus contractile?

Le traitement que votre médecin vous proposera sera de réduire au maximum les contractions. Ainsi, on pourra vous prescrire des médicaments tocolytiques ou des antispasmodiques pour traiter votre problème d’utérus contractile. Ils agissent sur les muscles abdominaux pour prévenir les crampes.

Parfois, lorsque votre grossesse n’a pas encore atteint 34 semaines, votre gynécologue peut vous conseiller de prendre des corticoïdes pour mener votre grossesse à terme. A cela s’ajoute le repos au lit le reste du temps avant l’accouchement pour les femmes présentant des cas très alarmants d’utérus contractile.

Quelles précautions prendre avec un utérus contractile ?

Avec un utérus contractile, vous devez beaucoup vous reposer. Vous devez vous assurer d’avoir une fréquence de fonctionnement peu contraignante. Pour cela, il faut interdire les cours trop intenses, éviter les charges très lourdes. Tout cela peut exercer une pression sur votre ventre et nuire à votre grossesse.

Vous devez également réduire les trajets en voiture, surtout s’ils sont suffisamment longs pour éviter les contractions. Les chocs de la route peuvent contribuer aux crises. Vous devriez gagner du temps et essayer de vous allonger au moins une ou deux heures par jour. Cela permettra à votre corps de se reposer. De plus, le stress n’est pas seulement mauvais pour vous, mais aussi pour votre bébé.

Par conséquent, fuyez toutes les situations qui peuvent vous causer de l’anxiété. Vous avez besoin de vous détendre quotidiennement, de vous vider la tête et de penser positif. Écoutez de la musique douce et faites du yoga, par exemple. Ce sont d’excellents moyens de soulager le stress.

De plus, puisque toucher l’abdomen stimule l’utérus, il n’est pas recommandé de toucher fréquemment l’abdomen, car cela peut aggraver le problème de contractilité utérine. Vous devez suivre tous les conseils de votre sage-femme ou de votre gynécologue concernant votre grossesse. Faites attention à tout ce qui se passe dans votre estomac ou dans votre corps dans son ensemble, en faisant attention à tous les détails, aussi petits soient-ils. S’il y a un inconfort inhabituel dans votre abdomen, ou un changement que vous ne comprenez pas, signalez-le immédiatement au spécialiste qui vous accompagne.

Décidément, l’utérus contractile est l’un des troubles auxquels toute femme peut être confrontée pendant la grossesse. Cela peut être dangereux pour elle et pour le bébé s’il n’est pas fait plus tôt. Ainsi, il est important que votre gynécologue soit au courant de toutes les situations ou problèmes de santé pouvant survenir pendant la grossesse afin de l’amener à accoucher.

Beaucoup d’informations sur l’utérus contractile

Vous connaissez maintenant les bases de ce que vous devez savoir sur l’utérus contractile. C’est un phénomène assez courant, mais, malheureusement, on n’en parle pas beaucoup.

Ici nous avons pris soin de vous informer le plus simplement possible afin que vous ayez les idées claires sur un sujet relativement complexe. Si vous cherchez plus d’informations sur l’utérus contractile, nous avons trouvé un site qui pourrait vous intéresser. En cliquant sur ce lien, vous apprendrez par exemple que l’utérus contractile prépare une femme à l’accouchement. Donc pas besoin de trop s’inquiéter. Pour une grossesse complète, il est important de se détendre et de se reposer le plus possible. Les contractions sont tout à fait normales à partir du 4ème mois. Ils sont même utiles ! Saluez-les simplement.

De plus, lorsque les contractions deviennent trop fréquentes et douloureuses, il existe des solutions ! En lisant l’article au lien, vous saurez quand ces contractions deviennent trop fréquentes, et surtout quoi faire lorsque les contractions deviennent trop fréquentes et douloureuses. Vous verrez, le bon sens prévaut ici.

  Les bonnes raisons de pratiquer la marche à pied

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.