Sante

Soins particuliers : l’infirmier à domicile

Rate this post

Parfois, en raison de leur âge, d’un handicap ou d’une maladie, certaines personnes demandent des soins à domicile. Ils ont la responsabilité de gérer leurs soins et de répondre aux besoins spécifiques de ces patients. Cependant, cet appareil n’est pas disponible pour tout le monde. Il n’est prescrit qu’à certaines personnes afin d’éviter leur hospitalisation définitive. Si vous ou un de vos proches êtes intéressé par les services de soins à domicile, vous devez tenir compte de plusieurs éléments avant de postuler. Pour cela, vous êtes au bon endroit. Lisez la suite pour en savoir plus sur les services de maisons de retraite.

Qui peut bénéficier des services d’aide à domicile ?

Le service de soins à domicile est intervention de santé. Il vise à accompagner, même à domicilecertaines catégories de personnes en les aidant.

Le but principal de cette intervention est éviter l’hospitalisation du patient, surtout si la maladie peut être traitée à domicile. De plus, les services de soins contribuent à prévenir la perte d’autonomie. Elles sont limitation du handicap et permettre ainsi de retarder le transfert vers une institution sociale ou socio-médicale.

Les soins prodigués par le service infirmier sont variés. Ils se regroupent soins techniques et soins de base. Les soins techniques désignent les soins qui ne peuvent être prodigués exclusivement par des infirmières formées, des infirmières soignantes ou des centres de soins infirmiers. Il s’agit notamment des procédures de soins infirmiers médicaux (injection, pansement, prélèvement par ponction, etc.).

De plus, les soins de base font référence au maintien et à la continuité de la vie. Cette catégorie comprend toutes les interventions qui peuvent être utilisées pour compenser d’une manière ou d’une autre le handicap d’un patient. Il existe également des interventions qui permettent aux patients de retrouver leur autonomie et de préserver leurs fonctions vitales, à savoir hygiène, propreté et confort.

Ces traitements s’adressent à différentes personnes :

  • les personnes malades ou dépendantes de plus de 60 ans,
  • personnes de moins de 60 ans en situation de handicap,
  • les personnes de moins de 60 ans, mais souffrant de pathologies chroniques ou de certains types de maux.
  5 conditions pour bien dormir

Un exemple d’une infirmière à Metz qui intervient dans les affaires d’un malade à domicile.

Quelles sont les démarches à faire pour garder l’aidant à domicile ?

Les étapes à suivre pour avoir une infirmière à domicile se composent de plusieurs étapes.

Dans un premier temps, le médecin du patient est chargé de prescrire un traitement adapté à la maladie ou à la situation du patient. Il prescrit alors une demande de prise en charge par la Sécurité Sociale. Il convient donc de préciser que l’infirmière à domicile doit article médical.

Une fois cette demande effectuée, vous pouvez contacter votre soignant le plus proche ou la mairie pour déposer une demande de prise en charge. Si vous ne recevez pas de réponse dans les 10 jours, votre demande a été acceptée.

De plus, les services de maintien à domicile ne fonctionnent qu’avec un nombre limité de personnes et dans une zone géographique très précise. Cependant, il est possible que le nombre de places soit déjà rempli et qu’ils ne puissent pas vous accepter automatiquement. Dans ce cas, vous serez placé sur une liste d’attente jusqu’à ce que des places se libèrent.

Enfin, selon le type de soins et vos besoins, l’équipe déterminera les soins dont vous avez besoin et le calendrier d’intervention.

Cependant, en cas d’urgence, l’assistance peut commencer rapidement, même avant l’heure de début prévue. Le service est fourni par équipe d’éducateurs et d’infirmiers.

Quels sont les tarifs d’une infirmière à domicile ?

Le coût des services de soins infirmiers à domicile n’est pas gratuit. Elle est payante et son calcul est plus ou moins compliqué.

En effet, pour déterminer le coût des soins infirmiers, le calcul est effectué sur la base de la nomenclature des soins infirmiers. Cela se divise en deux catégories.

  Manger du foie gras enceinte: est-ce bon pour votre bébé?

La première catégorie fait référence à activités médicales et infirmières. Leur prix 3,15 €. La deuxième catégorie fait référence à actes d’allaitement, soit 2,65 euros. A ces nomenclatures s’ajoutent les frais de rémunération fixes 2,50 euros. Ces tarifs sont des tarifs unitaires applicables à chaque acte. Autrement dit, si l’infirmier fait 3 prélèvements sanguins dans la journée, ce sera 3,15 euros X 3.

Dans le cadre du programme SSIAD, le coût des services de soins infirmiers à domicile varie. Au cours de l’année, il peut s’élever à environ 10 000 euros. Cependant, tous les soins infirmiers directement pris en charge par l’assurance maladie. Et c’est 100%. De cette façon, vous n’aurez pas à engager de frais pour accéder aux services de soins. Les honoraires professionnels (infirmières, médecins) sont intégralement remboursés, ainsi que les frais de médicaments.

Cependant, si vous n’avez pas d’assurance maladie, la sécurité sociale assure 60% des soins. Les 40% restants sont à la charge du patient ou de sa mutuelle, s’il en a une et si un infirmier y est rattaché.

Les patients souffrant de pathologie chronique, quant à eux, reçoivent une assistance dans 100% par la sécurité socialesi les soins concernent leurs pathologies.

Cependant, il est à noter que pour rembourser le coût de ses soins, vous devez avoir une prescription médicale. Il doit contenir les mots faire à la maison via IDE “. Toutefois, les soins complémentaires à ceux prodigués, notamment les soins physiothérapie par exemple, payé par le patient.

Ainsi, les services de maintien à domicile s’adressent aux personnes âgées ou aux personnes handicapées. Si vous êtes éligible à ce type de service, vous devez contacter le SSIAD de votre région ou contacter la mairie. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une ordonnance de votre médecin qui vous a recommandé ce traitement. L’utilisation des services de maintien à domicile et leur financement sont partiellement ou totalement pris en charge par l’assurance maladie, la sécurité sociale ou la mutuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.